Le refuge Tomy: probablement le meilleur endroit à passer la dernière nuit sur le GR 10

Cet article est également disponible en: Anglais

Refuge Tomy avec son jardin sur le toit

Refuge Tomy avec son jardin sur le toit

 

Si vous faites le GR 10 d’Hendaye à Banyuls et vous n’avez pas de tente, vous avez probablement prévu de passer votre dernière nuit au Chalet de l’Albère au col d’Ullat. Une autre possibilité est le refuge Tanyareda (Tagnarede), une piaule avec graffiti sur les murs, bouteilles au plancher. Vaut mieux dormir à la belle étoile.

En tout cas, il vous restera au moins huit heures de marche le lendemain pour arriver à la Méditerranée – bien sûr vous aurez l’habitude – mais il existe une solution plus près de Banyuls : le refuge Tomy, Can Tomy en catalan.

 

 

 

 

 

Au soleil et à l’abri (gauche) ; S’en extraire s’avère une opération délicate (droite)

Au soleil et à l’abri (gauche) ; S’en extraire s’avère une opération délicate (droite)

 

 

 

 

Le refuge – à dire la vérité il s’agit plutôt d’un abri – est littéralement sous le Pic de Sailfort, niché dans les plis des rochers. De là, on peut voir Banyuls, à moins de trois heures de marche, mais je pense qu’une dernière nuit au refuge Tomy valoriserait bien le sentier qu’est le GR10.

Situé à 960m au-dessus de la mer, et sous le sommet du pic le plus oriental des Pyrénées, il n’y aura pas foule. Tant mieux, car le refuge convient pour un max de trois personnes, pourvu qu’elles sont bien amies. Il est bien « cosy », des dimensions d’une tente trois-places.

S’introduire à travers la porte demande un peu d’attention, mais les fenêtres bien faites assurent une bulle étanche et hors-vent. Il y a même un tapis : Astroturf, d’un vert pétant, un plus surprenant. Quand j’y étais, il y avait des sacs pendus du plafond, pleins d’amandes et d’autres vivres, ainsi que deux gamelles. (Essayez de trouver quelque chose pour remplacer ce que vous consommez.) Une source se trouve à vingt minutes de marche (descendre le GR 10 vers Banyuls jusqu’à 857m, tourner à gauche au panneau). Attention, le robinet, peu visible, se trouve en bas à droit du réservoir.

 

Inspection de la bouffe

Inspection de la bouffe

L’abri est l’œuvre de Papy Maurice qui l’a fait « pour que les randonneurs surpris par le mauvais temps puissent l’utiliser. »

Pour les inconditionnels de la lecture il a laissé un livre d’or. En voici quelques extraits :

« 16/6/11 Dernière halte de la traversée des Pyrénées ; il n’y a plus qu’à descendre à Banyuls. Fin d’un long effort puisqu’il a commencé en 2004 ! Nous partîmes 5, nous arrivons 3 : c’est la vie… Claude, Bernard et Christian de Perpignan (trois septuagénaires).

« 07/07/11 J’étais venu chercher du calme, j’ai trouvé un âme, l’âme de Maurice sans doute, et celle de ceux qui se sentent bien « aux Pyrénées ». C’est bon d’être là. Merci. Franck. »

Ça y est. Le Refuge Tomy. Un peu de lecture. Dormir tranquillement. Voir le soleil émerger de la mer à l’aube. Achever sereinement le dernier jour du périple épique qu’est le GR 10. Qui peut demander plus ?

Merci Maurice.

Août 2014

Cette fois je suis monté la veille pour voir le soleil se lever sur Banyuls.

L’aube réfléchie dans les fenêtres du Refuge Tomy

L’aube réfléchie dans les fenêtres du Refuge Tomy

 

La vue de la Méditerranée depuis le refuge Tomy sur le GR10

La vue de la Méditerranée depuis le refuge Tomy, dernière étape du GR10

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger... This entry was posted on mardi, mai 22nd, 2012 at 3:35 and is filed under Non classé. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a comment below, or trackback from your own site.

One Response to “Le refuge Tomy: probablement le meilleur endroit à passer la dernière nuit sur le GR 10”

  1. […] petit, l’abri est bien caché (à 100m NW de la crête où passe le GR10). De l’extérieur il a l’air d’une […]

More on walking in the Pyrenees

Leave a Reply

map of GR10

 
site designed by Archétype Informatique: création de site internet, Narbonne