Les Pyrénées en itinérance : GR 10 français ou GR 11 espagnol ?

Cet article est également disponible en: Anglais

GR 11 : prairies fleuries au-dessus d’Estos ; au fond le massif de la Maladeta

GR 11 : prairies fleuries au-dessus d’Estos ; au fond le massif de la Maladeta

 

Je les ai traversées deux fois maintenant, les Pyrénées, de l’Atlantique à la Méditerranée. D’abord côté nord, chez nous, puis au sud. J’ai écrit un premier livre sur mes expériences sur le GR 10 (Les Pyrénées tout en marchant, chez Cairn). Et maintenant j’essaie de rassembler mes pensées sur le GR 11 ibérique. Alors, où est l’herbe la plus verte ? GR10 ou GR11?

Une comparaison entre la Traversée des Pyrénées (GR 10) et le Senda Pirenaica (GR 11)

 

Carte du GR 10 (rouge) et GR 11 (bleu). La boucle à mi-chemin sur le GR 11 est là où j’ai dû contourner pour éviter des plaques de neige entre Góriz et Pineta

Carte du GR 10 (rouge) et GR 11 (bleu). La boucle à mi-chemin sur le GR 11 est là où j’ai dû contourner pour éviter des plaques de neige entre Góriz et Pineta

 

Vous trouverez le traces kml du GR10 et GR11 espagnol ici (pour Google Earth).

Sur le GR10. Il y a moins d’herbe côté espagnol et plus de rocher, du moins sur les étapes de haute montagne.

Tout comme je les ai faits, le GR 10 français cumulait environ 900 km avec 48.000 mètres de dénivelé positif ; le GR 11 s’étalait sur 960 km mais il n’y avait que 42.500 mètres de dénivelé. Ce qui pourrait donner l’impression que le GR 11 est plus facile. Que nenni !

 

Profils du GR 10 (rouge) et du GR 11 (bleu). Le pic de 2734 mètres sur le GR 10 représente la Hourquette d’Ossoue (variante du GR 10). Par contre, normalement le GR 10 reste en-dessous du GR11

Profils du GR 10 (rouge) et du GR 11 (bleu). Le pic de 2734 mètres sur le GR 10 représente la Hourquette d’Ossoue (variante du GR 10). Par contre, normalement le GR 10 reste en-dessous du GR11

 

En fait le GR 11 compte une douzaine de cols au-dessus de 2.500 mètres. Le GR 10 peine à dépasser cette altitude avec un point culminant à 2509 mètres ; si vous cherchez l’ivresse des cimes il faut emprunter les variantes qui se rendent au col de la Hourquette d’Ossoue (2734m) ou bien au sommet du Canigou (2786m) – tous les deux valent la peine.

Côté météo, quoiqu’il y ait une différence considérable entre le Pays Basque frais et humide à l’ouest, et la côte Méditerranéenne chaude et sèche à l’est, les différences entre le nord et le sud sont moins marquées, insignifiantes au Pays Basque. Dans les Pyrénées centrales, la surélévation du GR 11 par rapport au GR 10 se fait sentir. Il fait plus froid que l’on aurait anticipé*. Sur le GR 10, après le 14 juin on peut raisonnablement espérer éviter la neige, mais sur le GR 11 il vaut mieux attendre le 7 juillet avant d’attaquer les cols les plus élevés. En 2013 suite à un démarrage fin juin je me suis retrouvé avec les crampons aux pieds pendant dix jours.

 

GR 11 : 25 juin 2013 sur un replat entre Respomuso et les Baños de Panticosa

GR 11 : 25 juin 2013 sur un replat entre Respomuso et les Baños de Panticosa

 

En tout cas, que vous soyez du côté septentrional ou du côté méridional, les orages menacent à partir de 16h00 ; je m’efforce toujours de me pointer aux refuges avant cette heure fatidique.

 

GR 11 : Bestué après l’orage

GR 11 : Bestué après l’orage

 

Côté convivialité, il y a plus de refuges sur le GR 10 et plus de randonneurs. Pour moi, randonneur solitaire, être accueilli en fin de journée par des visages familiers était un grand réconfort. Le soir venu, on se retrouve autour de la table à partager les expériences et à demander des nouvelles à ceux qui viennent de l’autre bout de la chaine. Des fois on marchait en parallèle pendant plus d’une semaine.

 

GR 11 : la cuisine au refuge non-gardé de l’Illa

GR 11 : la cuisine au refuge non-gardé de l’Illa

 

On doit aussi prendre en compte la maturité des deux chemins. Le GR 10 fut tracé dans les années 1960 et 1970, tandis que le GR 11 est de vingt ans son cadet. Non seulement le GR 10 possède plus de refuges, mais aussi un balisage plus pointu et un profil plus doux – par moments sur le GR 11 j’avais l’impression que les autorités avaient tracé une ligne sur une carte et l’avaient matérialisée sur le terrain sans soucier des mollets des randonneurs.

Le profil : Au Pays Basque, aussi bien côté français qu’espagnol, les chemins passent par monts et vaux gagnant progressivement de la hauteur . Après 250km ça commence à se corser avec les premiers deux milles. Vers la Méditerranée le GR 11 descend plus tôt, tandis que le GR 10 se maintient sur la crête des Albères toujours frôlant 1000m jusqu’aux dernières heures.

Les deux chemins sont à la fois spectaculaires et variés. Après avoir traversé les champs verdoyants du Pays Basque ils glissent sous l’ombre de la forêt d’Iraty.

 

GR 11 : pâtures basques

GR 11 : pâtures basques

 

 

GR 11 : forêt entre Burguete/Auritz et Hiriberri

GR 11 : forêt entre Burguete/Auritz et Hiriberri

 

Puis interviennent les premières montagnes, découpées souvent par des vallées d’origine glaciaire, comme le Cirque de Gavarnie et son homologue espagnol, le canyon d’Ordesa.

 

Canyon de l’Añisclo

Canyon de l’Añisclo

 

GR 10 : brebis ariègeoises

GR 10 : brebis ariègeoises

 

GR 10 : le château de Seix

GR 10 : le château de Seix

 

GR 10 : chênes lièges près de la Jonquera

GR 10 : chênes lièges près de la Jonquera

 

Que vous choisissiez un chemin ou l’autre, avant d’arriver au Mare Nostrum vous aurez traversé des suberaies mal en pointe puis des vignobles qui, quand à eux, se portent plutôt bien. A la fin vous trouverez une bière et un bon repas. A Banyuls la mer est facilement accessible en traversant la plage de galets, tandis qu’au Cap de Creus sur le GR 11 vous aurez plus de mal à descendre les derniers soubresauts rocheux.

*Pour chaque 100m de montée, la température descend 0,65 degrés en moyen.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger... This entry was posted on vendredi, septembre 5th, 2014 at 3:30 and is filed under Non classé. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a comment below, or trackback from your own site.

2 Responses to “Les Pyrénées en itinérance : GR 10 français ou GR 11 espagnol ?”

  1. Morgan dit :

    Bonjour,

    Merci de partager ces informations avec nous.
    Une question : il semblerait qui vous ayez une photo de l’itinéraire du GR10 et GR11 sur googlemap, avec vous le lien vers cette carte googlemap svp ? Pourriez-vous me l’envoyer svp ?

    Merci

  2. steve dit :

    Bonjour Morgan

    J’ai maintenant mis des liens vers les fichiers .kml sur la page. Par contre ces fichiers sont pour Google Earth, pas pour Google Maps… il faut télécharger le logiciel (gratuit).

    Steve

More on walking in the Pyrenees

Leave a Reply

map of GR10

 
site designed by Archétype Informatique: création de site internet, Narbonne